Médicaments phytothérapiques

Nous voulons présenter ici les véritables médicaments phytothérapiques qui offrent toutes les garanties que l’on peut attendre d’un médicament enregistré auprès de l’Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé (AFMPS) par opposition aux produits repris comme compléments alimentaires, vaste domaine où des produits intéressants côtoient des produits parfois inutiles et parfois même dangereux…

Le médicament phytothérapique se distingue par trois aspects :

  • sa qualité : une monographie d’une pharmacopée précise la partie de plante utilisée, son mode de préparation, sa teneur en principes actifs et l’absence de contaminants
  • son innocuité : soit des études contrôlées démontrent son innocuité et son efficacité et l’on est dans le cadre de l’usage bien établi (« well established use ») basé sur des preuves (« Evidence Based Medicine »), soit, en l’absence d’études, un usage médical de plus de trente ans atteste de l’absence de toxicité (« traditional use« )
  • son efficacité : soit prouvée par des études contrôlées (« well established use »), soit admise par son usage traditionnel (« traditional use« )

En outre, le médicament phytothérapique est soumis aux bonnes pratiques de fabrication (Good Manufacturing Practices ou GMP), à la rédaction standardisée et approuvée d’une véritable notice (pas un feuillet publicitaire sans mises en garde, ni effets secondaires mentionnés) et est soumis au système de pharmacovigilance (qui suit les effets indésirables des médicaments)…

A la question éventuelle de savoir pourquoi le nombre de médicaments phytothérapiques enregistrés est si limité, la réponse est évidente : le coût des études contrôlées pour des produits qui ne sont pas brevetables (puisque naturels) est le principal frein…

croix-100-100-vertes-en-chaine-retouche

Dans la sphère du système nerveux, l’usage inconsidéré des benzodiazépines est un véritable fléau dans la prise en charge de l’anxiété et de l’insomnie. La passiflore et la valériane semblent la solution « médicamenteuse » alternative la plus évidente… Les recommandations concernant la brièveté de l’usage des benzodiazépines (quelques jours) sont en effet généralement ignorées et la dépendance s’établit en une ou deux semaines !

Anxiété

Symptômes modérés du stress mental comme la nervosité, l’inquiétude ou l’irritabilité et difficulté d’endormissement

Extrait sec de Passiflora incarnata (passiflore)

sedistress-200-42-caps

42 gélules : 13,50 € / 98 gélules : 24,90 €

Extrait sec de Rhodolia rosea (rhodolia)

rodizen-200-mg-30-comprimes

30 comprimés, 14,50 €

Anxiété avec palpitations

Poudre de Crataegus monogyna (aubépine)

aubeline

50 gélules : 9,25 € / 200 gélules : 25,25 €

Insomnie

Extrait sec de Valeriana officinalis (valériane)

Dormiplant® Mono

20 comprimés : 13,13 €

Sedistress Sleep®

28 comprimés : 9,95 € / 56 comprimés : 15,90 €

croix-100-100-vertes-en-chaine-retouche

Les possibilités de la phytothérapie dans le domaine des infections des voies respiratoires, qui constituent des plaintes fréquentes,  sont assez larges…

Rhumes et refroidissements

Extrait d’Echinacea purpurea (échinacée)

Action immunostimulante

anticold-banner

20 comprimés : 9,80 €

Toux et refroidissements

Extrait sec ou fluide de Pelargonium sidoides (géranium du Cap)

Action immunostimulante et antimicrobienne

Kaloban®

21 comprimés : 11,95 € / sirop 100 ml : 9,20 €

Extrait sec ou fluide de Thymus vulgaris (thym)

Action expectorante et antimicrobienne

thymoseptine-banner

20 comprimés : 9,80 € / sirop 150 ml : 7,58 €

croix-100-100-vertes-en-chaine-retouche

La phytothérapie apporte également des soulagements dans les petits problèmes de la sphère urinaire

Il est étonnant de constater que les Chinois utilisaient la busserole au XIIIe siècle et cela dans les même indications que les Amérindiens au XVIe siècle : les infections génito-urinaires… Quant au palmier nain de Floride, les Amérindiens l’utilisaient déjà aussi pour l’hyperplasie de la prostate…

La cystite féminine

Extrait sec d’Arctostaphylos uva-ursi (busserole)

urocystil

42 comprimés : 14,45 €

Le prostatisme

Extrait de Serenoa repens (Sabal serrulata, palmier nain de Floride)

prosta-urgenin-meda-website

30 capsules : 17,77 €

croix-100-100-vertes-en-chaine-retouche

La sphère digestive voit également des médicaments phytothérapiques efficaces, d’usage récent ou d’usage ancien…

Cholagogues et cholérétiques

Extrait sec de Cynara scolymus (artichaut)

cynarol

50 comprimés : 8,20 €

Extrait sec de Sylibum marianum (chardon-marie)

Legalon®

60 gélules : 34,71 €

Nébulisat d’aubier de Tilia sylvestris (tilleul)

Vibtil®

40 dragées : 7,18 €

Spasmolytiques

Huile essentielle de Mentha piperata (menthe)

tempocol

60 gélules : 16,75 € / 90 gélules : 22,63 €

croix-100-100-vertes-en-chaine-retouche

Et pour terminer, quelques médicaments phytothérapiques de la sphère cardio-vasculaire

Veinotoniques

Extrait sec de semence d’Aesculus hippocastanum (marronnier d’Inde)

veinofytol40 gélules : 11,94 € / 98 gélules 23,52 €

Extrait sec de Vitis vinifera (vigne rouge)

antistax

30 comprimés : 19,97 € / 90 comprimés : 43,06 €

croix-100-100-vertes-en-chaine-retouche